La promotion socio-économique

S'engager pour la création d’emplois par le soutien à l’entrepreneuriat, telle est l’une des principales ambitions de notre Fondation. Ainsi, depuis 2011, nous favorisons le mieux-être social par la création d’emplois :


GIE Kaay Baakh

Favoriser l'emploi


  • 7 années d’activité en cours dans ce domaine
  • 25 projets financés, dont 8 en 2018 
  • 240 emplois créés, dont 40 en 2018

Nous touchons des secteurs d’activité touchés très variés :

-          Rufisque : confection de textiles d’ameublement, valorisation des déchets ménagers, production musicale, transformation de céréales, fabrication de savon, commerce de légumes, pâtisserie.

Mais aussi :

-          Bargny : petits commerces de détail,

-          Dakar : gravure-teinture sur tissus,

-          Mbour : confection de couches pour bébés et de serviettes hygiéniques réutilisables, 

-          Saloum : production de semences,

-          Sandiara : plantations de manguiers,

-          Thiès : teinture-couture de tissus.



Promotion socio-eco sococim

Les 8 projets soutenus en 2018 :

  • Transformation des céréales
    • Groupement féminin « Bokk Xalaat ». Créée en 1999 à Rufisque, cette entreprise est lauréate à 3 reprises du Grand Prix du président de la République pour la « promotion de la femme ».
    • Groupement féminin « Les sœurs jumelles », en activité à Rufisque depuis 2003.
  • Pâtisserie
    • Groupement « Japoo Liggeye », spécialisé depuis 2009 dans la fabrication et commercialisation de beignets à Rufisque.
  • Commerce de tissus-teinture
    • Groupement féminin « Diapal », fondé à Thiès en 2007.
  • Vente de légumes
    • Espaces NDungu, ayant permis l’installation et l’approvisionnement de 3 kiosques à légumes ainsi que la formation de 9 femmes vendeuses à Rufisque.
  • Plantations
    • Agriculture durable A Sandiara : depuis 2015, 30 plantations ont été créées avec notre concours, pour un total de 4000 arbres plantés et 60 emplois générés.
  • Production de combustibles à partir de déchets
    • Groupe Senghor, accord pour la récupération d’une partie des déchets générés par le marché central de Rufisque par Sococim Industries. En 2018, 8 tonnes de déchets ont ainsi été transformés en combustible, générant 5 nouveaux emplois.
  • Production de produits d’hygiène
    • Entreprise API Afrique, fondée à Ngaparou (département de Mbour) en 2017, spécialisée dans la fabrication 

Le saviez-vous ?

En soutenant l’entreprise API Afrique, notre Fondation s’engage dans une perspective durable afin de réduire le nombre de couches jetables utilisées. Celles-ci constituent l’une des principales sources de déchets du pays.

Alors qu’une couche met environ 400 ans à se dégrader dans la nature, cette initiative bénéficie à l’environnement comme à l’humain, avec des couches composées à 100% de coton biologique.