Arts & Culture

Chaque année, par ses actions variées, notre Fondation valorise le patrimoine, encourage la créativité et promeut les acteurs culturels locaux. Au total, nous sommes fiers de compter 8 domaines qui ont bénéficié de notre soutien tout au long de cette année 2018.


Théatre Sococim 1

Histoire

La Recherche sur la Lutte au Sénégal

Notre Fondation a poursuivi son appui à la 2e phase des travaux de recherche sur la lutte sénégalaise. Après un premier opus intitulé Corps en lutte, l’art du combat au Sénégal, ayant permis la parution d’un deuxième ouvrage en juin 2018.

Avec l’appui de C.N.R.S. Editions, cette œuvre synthétise, comme pour la première phase, les recherches menées par une équipe plurielle composée de chercheurs sénégalais et français, de l’IFAN et du CNRS.


Les Arts plastiques

Le Dak’art 2018

Dans le cadre de notre promotion des acteurs culturels, notre Centre culturel a accueilli l’exposition d’arts plastiques « Africa’nitté ». Et pour cause, l’ensemble des artistes participants a été formé à l’Ecole Nationale des Arts.

Constituée dans cadre du programme Off de la Biennale d’Art africain contemporain de Dakar 2018, cette exposition s’articule autour du thème de « l’heure rouge : émancipation, liberté et responsabilité » ciblant les problèmes auxquels se confronte l’Afrique contemporaine.

Visitée par Madame la Sous-Préfète et le président de la commission culturel de la Ville de Rufisque, cette exposition fut l’occasion d’annoncer le lancement prochain des travaux de la future école des beaux-arts de Rufisque, en partenariat avec la ville de Nantes.


7ème édition du PartCours – Exposition Balla Niang

Notre Centre culturel a également accueilli l'exposition Nulangee Design : « nouvelles créations » de l’artiste designer Balla Niang. Ce jeune artiste, ayant notamment exposé à Paris (France), Accra (Ghana) et Coursai (Belgique), met en valeur les matériaux locaux et le savoir-faire traditionnel.

Incarnant certains engagements environnementaux de notre Fondation, Balla Niang plaide notamment pour une meilleure préservation de certains matériaux naturels au Sénégal, comme le bois d’Ebène et le cuir.

Exposition Sococim


Littérature et culture générale

Oxymoriques

Dans notre souci constant de promouvoir la culture locale et ses acteurs, nous avons accompagné en 2018 l’écrivaine et slameuse rufisquoise Marième Absa Fall, également connue sous le pseudonyme de Samira.

Engagée durant plusieurs années aussi de notre Centre culturel Maurice Gueye, son recueil de slams, « Oxymoriques », aborde des thèmes tels que la condition des femmes ou encore l’excision.


Théâtre

Au cours de l’année 2018, 5 manifestations théâtrales majeures ont dynamisé notre Centre culturel Maurice Gueye :

Le festival « Keparu Maam »

Notre Centre culturel a accueilli la 5ème édition du Festival de théâtre « Keparu maam », initié par le comédien Ibrahima Mbaye Sopé, fondateur de la compagnie de théâtre F’ame, avec la participation de plusieurs compagnies.

Sur le thème de la paix, plus de 100 comédiens dont une grand partie membres de compagnies de théâtre rufisquoises, se sont produites 2 jours de rang.

 

La Journée mondiale du théâtre 

En collaboration avec l’association « Les Amis du Théâtre », nous avons organisé pour l’édition 2018 un atelier portant sur la gestion d’une compagnie de théâtre. Celui-ci fut suivi d’une soirée théâtrale ayant permis à une quinzaine de troupes rufisquoises de se produire au Centre culturel Maurice Gueye.


Théâtre sococim 2

Une programmation théâtrale riche

En 2018, notre Centre culturel fut l’hôte de représentations variées parmi telles que :

  • « Le chemin des Tirailleurs » :

Avec le concours du Théâtre national Daniel Sorano, notre Centre culturel a accueilli une représentation théâtrale portant sur l’engagement des Tirailleurs sénégalais durant la Première Guerre mondiale. Ce spectacle fut le théâtre d’une collaboration entre comédiens français et sénégalais et connut un franc succès.

  • « D’où-vas-tu ? »

Persuadé de la force du théâtre comme outil de sensibilisation, nous avons œuvré afin qu’une représentation de la pièce « D’où-vas-tu ? » soit donnée au Centre culturel. Présentée par Brrr Production et mise en scène par Bérengère Brooks, elle évoque des thèmes autour des raisons qui poussent les jeunes à quitter leur pays et les dangers de l’immigration clandestine.

L’enjeu de la pièce ? « Sensibiliser la jeunesse aux dangers liés à la migration irrégulière. La pièce ne les incite pas à renoncer à leurs projets, mais les invite plutôt à emprunter les voies régulières », selon Bérengère Brooks.

  • Théâtre de sensibilisation

La troupe Etoile verte de Rufisque, en partenariat avec l’association « Les amis du théâtre de Rufisque » et notre Fondation, a présenté les pièces de théâtre « Dekouway » et « ada ak cossan » au Centre culturel. L’objectif de ces pièces ? Sensibiliser le public à la préservation de l’environnement et promouvoir la diversité culturelle.


Cinéma

Notre activité de l’année 2018 fut également marquée par la projection de films traitant de problématiques sociétales pour lesquels nous souhaitons poursuivre notre engagement. A ce titre, plusieurs manifestations cinématographiques ont eu lieu, parmi lesquelles :

RECIDAK 2018

Pour la 19ème édition des RECIDAK, deux films ont été projetés dans notre Centre culturel :

  • « Fallou », court métrage d’Alassane Sy. Celui-ci se penche sur les effets de l’immigration, avec le portrait de vie d’un immigré vivant en Europe.
  • « Jom (ou l’Histoire d’un peuple »), long métrage d’Ababacar Samb Makharam. Les principales valeurs portées par ce film sont le courage, la dignité et l’honnêteté.

 

The revolution won’t be televised

En collaboration avec notre Centre culturel, la réalisatrice Rama Thiaw a organisé la projection de son film « The revolution won’t be televised ». Celle-ci s’est déroulée en présence des protagonistes du film Thiat et Kilifa du groupe de rap « Keur Gui ».

Ce film-documentaire évoque les évènements pré-électoraux de 2012.


Danse

Battle de danses urbaines

En 2018, une compétition de danses urbaines s’est tenue, pour la première fois à Rufisque, dans notre Centre culturel. A l’initiative de la troupe de danse Crazy Boyz Sénégal, en partenariat avec notre Fondation, les jeunes danseurs de Rufisque et d’autres villes sénégalaises ont été initiés à différents types de danses urbaines : le popping, le hip-hop, le dance-all et le break dance.


Musique

La musique, vecteur de dialogue, de partage et de rassemblement entre les humains et leurs cultures, fut au cœur de notre programme culturel en 2018 avec la tenue de 5 évènements clefs :

30 ans d’Hip Hop au Sénégal

Les 30 ans du Hip Hop au Sénégal ont été célébrés à l’initiative d’Africulturban, en partenariat avec notre Fondation et le théâtre national Daniel Sorano. 

Festival danse sococim

Au cours de cet événement dans notre Centre culturel Maurice Gueye se sont notamment déroulés :

  • Un atelier de formation en DJing, animé par DJ Gee Bayss, membre du groupe de rap Pee Froiss, qui réunit une quinzaine de jeunes de Rufisque.
  • Une conférence sur portant sur la contribution du rap rufisquois au développement du Hip Hop au Sénégal.
  • Un concert de rap clôturant la journée, assuré par une vingtaine de rappeurs dont PPS, Dookapii, OMG, Pispa, Tikey The Lighter, Thioune XXXL, Hakil, Dinhero, Babs Endemji, Leuz Diwane G, Taijiscin et la slameuse Samira.

 

Gala de percussions

En partenariat avec notre Fondation, Magaye Seck, percussionniste rufisquois et leader du groupe African Sabar, a livré un spectacle haut en couleurs, à l’occasion du gala de percussions organisé dans notre Centre culturel.

 

Festival des anciens griots de Rufisque

Les anciens griots de Rufisque ont été honorés au cours de la 8ème édition du festival éponyme, à l’initiative du percussionniste Ndiapaly Ngom. Cet évènement fut animé par l’Ensemble instrumental de Rufisque, la diva Khar Mbaye Madiaga, Ndeye Fary Dieng, Gorgui Ndiaye et Alpha Dieng.

Des tambours majors ont également performé, parmi lesquels : Tapha Ndiaye, fils de Doudou Ndiaye Coumba Rose et Mor Diop de Bargny ; Abdoulaye Cissé, Mamory et Abdoul Aziz Ngom de Rufisque.

Des prestations de faux lions ainsi qu’une démonstration de gymnastique ont complété le déroulé de cette journée.

 

Takussanu lébou

Notre Fondation s’engage également pour la préservation de cultures communautaires. En ce sens, nous avons appuyé la 11ème édition du Takussanu lébou. Cette initiative de l’artiste et compositeur rufisquois Ouzin Mbaye assure la promotion de la culture lébou.

Ainsi, notre Centre culturel a vibré le temps d’une soirée, au rythme du Goumbé et du Ndawrabine, les chants et danses traditionnels lébou).


Danse urbaine sococim

Festival Key Keuss des arts urbains

A l’initiative du label Infinity Posit Records, la 4ème édition du Festival Keuss s’est déroulée 5 jours durant dans notre Centre culturel. En partenariat avec notre Fondation, cette édition a plus particulièrement mis l’accent sur les formations et les plateaux de concerts, avec des ateliers en musique et en graffiti.

Le rappeur Malal Almamy Talla, allias Fou Malade, a animé une conférence sur le thème : « arts urbains et territoires : ancrages, appropriations et valorisations ». Des plateaux de danse ont été assurés par le groupe Crazy Boyz Sénégal, tandis que deux ont été dédiés aux jeunes artistes. L’objectif ? Leur donner la possibilité de se faire découvrir par le public, tout comme faire connaitre des artistes internationaux de la Côte d’Ivoire et de la Mauritanie.


Mode

Nous diversifions notre engagement pour la promotion culturelle en œuvrant pour la mise en valeur de la mode par les talentueux designers de Rufisque. A ce titre, notre Fondation s’illustre :

« Siwilisse Sagne Atittude »

Nous nous engageons également pour dynamiser le monde de la mode à Rufisque. A ce titre, les créateurs de mode de Rufisque ont bénéficié d’un plateau offert par notre Fondation dans le cadre de la 2ème édition du défilé de mode « Siwilisse Sagne Attitude ».

Organisé dans notre Centre culturel, celui-ci est à l’initiative du jeune designer rufisquois, Alioune Ndiaye. Outre quatre designers de Rufisque, des créateurs de Dakar et d’autres régions du Sénégal, ainsi que de pays de la sous-région, tels que la Gambie et la Côte d’Ivoire ont participé au défilé.